:: Around the world... and even more! :: Another life, another shape! :: Flashbacks & flashforwards Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

PAST || Where have you been, all my life? ♥ Hanna

avatar
Messages : 125
Age : 19
Multi-comptes : Benjamin C. Perrault & Aethelwulf G. Churchill
Olympics
Sam 9 Sep - 21:08
Minuit moins le quart. Comme c’était souvent le cas en ce moment, Faith n’arrivait pas à trouver le sommeil. Il réfléchissait de trop et parfois… pas à bon escient. Romeo non plus ne dormait pas ; au contraire, il paraissait fixer son maître, empêtré dans ses draps blancs ; attendant de savoir exactement quand est-ce que ce dernier allait enfin se décider à bouger – parce que même le toutou commençait à en avoir assez d’entendre le brun râler en se retournant continuellement dans son lit. Quitte à ne pas dormir, autant faire quelque chose de productif, non ? Ou même quelque chose tout court, ce serait déjà un grand pas en avant de fait.

Soit, après avoir regardé le petit husky pendant une bonne minute, en intense réflexion – ou pas -, le Callaghan se releva, enfilant un caleçon et un jean froissé et sorti de sa chambre, emmenant son compagnon à quatre pattes avec lui. Non, pas de chemise ou même de veste ; il avait trop chaud pour ça. Il errait donc dans les couloirs du Pensionnat, torse nu, les mains dans les poches et une mine à faire se relever un mort. S’arrêtant à la jonction des couloirs inférieurs et des escaliers menant aux étages autres, il jeta un coup d’œil par les immenses baies vitrées. Le ciel était très sombre. Trop sombre. Il y allait y avoir de l’orage, sous peu.

Immédiatement, cette pensée fit se superposer dans la tête du sportif l’image d’Hanna. Hanna la douce, Hanna la gentille… Hanna qui avait peur de l’orage. Hanna la petite Precious. Hanna, seule de ses « ex » qu’il ne pouvait pas rayer de sa vie comme une ligne pouvant être gommé et ce, pour une raison qui lui échappait tout autant. Vite, il pressa le pas vers la chambre de la demoiselle et n’attendait pas de frapper sur la pièce de bois avant d’ouvrir, en bon sans-gêne qu’il était dès lors qu’il s’agissait de la brunette.

Seulement quelle ne fut pas sa –mauvaise – surprise de trouver la chambre de ladite jeune fille, vide. A cette heure-là ? Faith resta devant l’entrée de la pièce, totalement en bug. Et son sang ne fit qu’un tour. Ou était-elle ? Ou était cette pierre précieuse qu’il chérissait sans se l’avouer ?

« …. Hanna…. ? »

Que faire, maintenant ?

_________________
J'suis BG grâce à @Connor, merci ♥️
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 54
Age : 18
Multi-comptes : Ryan Wilson
Sam 9 Sep - 21:57

Soirée, ô douce soirée qui n'était pas prête de se terminer. Révisions mises à part dans la nuit qui était tombée quelques heures plus tôt, la Wheeler s'ennuyait. C'était rare, mais ca arrivait, et fixer l'écran de son ordinateur, sur un mail attendant toujours réponse n'avait en rien aider à lui trouver une occupation correcte avant qu'elle ne se rende compte de l'heure. Il était bien plus tard qu'elle ne l'aurait cru à présent et tourner en rond à 23h30 n'était pas ce qu'elle préférait et puis, elle avait soif aussi !

Vérifiant qu'aucune bouteille ne se cachait dans sa chambre, la brune décida simplement de sortir, laissant son écran affichant sa messagerie. Décidément, ses parents n'avaient pas jugés important de lui répondre. Elle soupira. Sortir se dégourdir les jambes jusqu'à la cuisine n'était pas une mauvaise idée. Elle pourrait ainsi gagner en sommeil, elle l'espérait mais en plus, elle ne risquait pas de croiser quelqu'un à cette heure-ci. Pourquoi donc s'en priver ? De toute façon, si son chemin devait croiser celui d'un Hellhound, elle se ferait un plaisir d'expliquer ses motivations et le lieu dans lequel elle comptait se rendre, avec sa compagnie en plus, si cela s’avérait nécessaire. Même si, bien entendu, aucun d'entre eux ne l'empêcherait sérieusement d'aller quérir un peu de lait ...

Une chose était certaine, en aucun cas la jolie Precious ne se serait attendue à rencontrer William, l'un de ses amis, dans le hall d'entrée du bâtiment et encore moins, à ce qu'ils entament une conversation si tard quand les seules fois où ca lui arrivait, c'était quand un certain brun s’invitait dans ses appartements. Le seul ... Pourquoi fallait-il qu'elle pense à lui d'ailleurs ? Même si la dernière fois qu'il était venu, le Callaghan avait agit bizarrement ; la fatigue essayait-elle de se persuader. Ce soir, Hanna se désespérait quelque peu.

Dans tous les cas, elle avait bien vite fini par remonter dans sa chambre, lorsqu'elle s'était rendue compte du ciel qui s'assombrissait au fil des secondes. Ca n'annonçait rien de méchant, juste un orage et ca, c'était bien là tout le problème ! Elle remonta les escaliers quatre à quatre avant de se calmer à la vue de sa porte et de se rendre compte, qu'elle ne l'avait pas fermée en partant. Mais ce n'était pas grave n'est-ce pas ? Après tout, on n'avait jamais entendu parler de voleurs à Blenheim. Si seulement c'était ca le problème.

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 125
Age : 19
Multi-comptes : Benjamin C. Perrault & Aethelwulf G. Churchill
Olympics
Sam 9 Sep - 22:23
Comme le bel abruti qu’il est – et sera pendant un long moment, sans aucun doute possible – Faith avait fouillé chaque recoin de la chambre de son amie Precious. Sous le lit, dans l’armoire, dans la salle de bain… Il en avait même été réduit à se demander si Cheese, son lapin, n’était pas au courant de quelque chose, même futile, qui aurait pu lui servir dans sa quêtes d’informations pour retrouver la petite Wheeler. A côté de ça, Roméo, lui, paraissait détendu au possible.

« Franchement tu m’aides pas espèce de sac à puces ! » Lança Faith, mi- joueur mi- contrarié, tout de même.

Pourtant, quelle ne fut pas sa surprise de voir la porte de la chambre où il se trouvait de manière clandestine – n’ayons pas peur des mots, à ce niveau là… - s’ouvrir dans son dos. Immédiatement, i les mit sur la défensive, poings en avant et air patibulaire sur le visage.

« Qui est là ?! » dit-il, méchamment, presque.

Et au final, tout se détendit, presque trop vite, même, lorsqu’il entre-aperçu la fine silhouette de la demoiselle qu’il recherchait avidement depuis presque une demi-heure maintenant, à se ronger les sangs. Ou alors, il n’en était vraiment pas loin.

« Hanna ! Mais ou est-ce que tu étais à une heure pareille ?! Je te cherchais moi ! »

Pourtant, des deux, c’est bien lui qui aurait dû se justifier le plus. Après tout, il se trouvait à minuit passé dans la chambre d’une jeune fille, sans motif réel. Et torse nu, de surcroit. Quand bien même il se sentait lié de façon particulière à la jeune fille dont il était question, ce n’était pas une raison pour faire sa loi dans une chambre qui n’était même pas la sienne ! Franchement parfois, Faith manquait réellement de jugeote.

« Tu penses à moi un peu, parfois ?! »

Cette phrase pouvait être interprétée de bien des manières. Après tout, lui, ne pensait vraiment pas de façon détournée et s’était réellement inquiété pour la Wheeler. Mais quiconque n’aurait que la moitié des pièces du puzzle aurait pu penser à tout autre chose et c’aurait été légitime. Le Callaghan savait comment bien parler, mais avait encore quelques petits soucis d’utilisation de certains propos, qui pouvaient se révéler bien plus troublant qu’on aurait pu le penser, dans un contexte particulier. Genre, celui-ci, actuellement.
Mais il n’en avait que faire, très sincèrement. Ce n’était en rien son souci du moment.

_________________
J'suis BG grâce à @Connor, merci ♥️
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 54
Age : 18
Multi-comptes : Ryan Wilson
Dim 10 Sep - 8:45

Pendant quelques instants, Hanna oublia un peu ce qui l'avait forcé à remonter à toute vitesse vers ses appartements, troquant son tracas pour un autre bien moins inquiétant, sa porte. Elle n'oubliait jamais de fermer sa porte à clef, excepté aujourd'hui et cela l'embêtait quelque peu. Heureusement, c'était à Blenheim qu'elle se trouvait, pensée qui la rassura sur le champ. Il était impossible que quelque chose comme ca arrive, une intrusion, un vol ... c'était ridicule. Alors, essayant de ne plus penser à tout ca, ni à la raison pour laquelle cet oubli était arrivé, elle poussa rapidement l'entrée de sa chambre.

Elle n'avait pas regardé de suite, se contentant pour ce soir de verrouiller sa chambre une bonne fois pour toute, pensant fondre sous sa couette comme elle l'espérait depuis que le temps s'était mis à changer. Mais, quand bien même elle avait eu ces doutes quant à la présence ou non de quelqu'un, la brune ne se serait pas attendue à avoir quelqu'un la menaçant presque à son arrivée. Elle n'avait d'ailleurs pas terminé de tourner sa clef qu'on lui demandait qui était là d'un ton qui ne disait rien qui vaille, une intonation qu'elle n'avait jamais entendue à son encontre, surtout de la part du brun dont elle avait reconnu la voix. Sursautant, elle s'était retournée pour lui faire face alors que celui-ci avait enchaîné en détendant ses poings dirigés contre elle.

« Pardon ? »

Il lui demandait sérieusement où elle était et se qu'elle y faisait, lui demandant des comptes alors qu'il avait pénétré dans sa chambre à plus de minuit ? C'était une blague n'est-ce pas ? A vrai dire, là, de suite, la jeune fille n'était pas d'humeur à prendre calmement ses questions et à le laisser rester comme il le souhaitait. Tout ce qu'elle voulait s'était se cacher pour l'orage qui, elle l'entendait, commençait déjà à gronder au dessus de leur tête.

« J'étais dans la cuisine avec Will, je- »

Elle s'interrompit, lorsque le Callaghan ajouta une phrase de plus. Pourquoi cela devait toujours être comme ca ? Cette situation où elle devait lui rendre des comptes sous prétexte qu'il était là ? Cependant, elle détourna la tête, préférant ne pas prendre ce qu'il venait de dire trop à coeur ...

« Parce que penser à toi est une raison suffisante pour ne pas sortir de ma chambre pour aller chercher une boisson froide et me faire réprimander en revenant parce que tu as pénétré dans ma chambre tel un voleur ? »

Elle avait peut-être été trop loin mais au fond, tout ce que la Wheeler voulait, c'était se rouler en boule en attendant que ce temps ne cesse, plutôt que d'être là à se contrôler pour ne pas craquer, quitter à être plus sérieuse qu'elle ne le devrait dans ses paroles. Puis, elle pose son regard sur lui, et le regrette presque instantanément. Faith s'était inquiété, elle le voyait, elle le savait ... Pourquoi se sentait-elle presque coupable à présent ? Pourquoi devait-elle se sentir comme ca avec lui ...

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 125
Age : 19
Multi-comptes : Benjamin C. Perrault & Aethelwulf G. Churchill
Olympics
Dim 10 Sep - 13:30
Ca faisait très longtemps qu’il ne s’était pas senti aussi con, le Faith. Mais genre, vraiment. Avec la main qui ne pointe plus vraiment la personne concernée mais qui, bien que toujours levée, a plus l’air d’une paume de zombie, pointée vers le sol, sans but. Oui, bon, c’était bien joli tout ça, mais et maintenant ? Car il ne pouvait pas s’excuser, c’était tout à fait hors de question ! Même s’il s’y était pris peut-être – et nous soulignerons ce terme un millier de fois au moins ! – un peu trop brusquement en l’interrogeant de la sorte, comme si elle était une criminelle de bas étage – et encore avec ce genre de personne on avait au moins la décence de rester poli, surtout quand c’étaient des femmes... Ce que Faith n’avait pas été le moins du monde. Oui bon d’accord peut-être un peu !

« Bah c’est que je euh…. »

Il ne chercha pas à se justifier, pas du tout ! Il voulait juste remettre les choses dans leurs contextes, c’est tout. Il se mordilla la lèvre inférieure d’une façon absolument craquante – même s’il n’en avait pas du tout conscience car il ne cherchait pas à l’être, là – tout en cherchant quoi dire pour riposter. Il n’aimait pas se confronter à Hanna ; surtout pas. Mais le canadien avait son caractère bien trempé – ou « de merde », chacun voyait midi à sa porte avec cette interprétation là – et surtout une fierté très mal placée.

Et puis de toute façon, le William, là, il ne l’aimait pas. Ce qui faisait une justification toute trouvé pour expliquer sa venue ici même si de base… elle n’avait rien à voir, bien entendu.

« Non mais je peux aussi me barrer et retourner dans ma chambre hein ! Excuses moi surtout de m’être fait du souci en voyant l’orage approcher ! Si ça t’emmerdes que je pense à toi dans ce genre de cas, je peux disposer, c’est comme tu veux ! »


Il boudait là ; sans déconner. Pour assortir son geste, il tourna le dos à Hanna, bras croisés sur le torse. Non mais alors ! Il n’allait pas se laisser défaire comme ça ! Il ne voulait pas démordre de son point de vue, pensant, comme d’habitude, que lui était dans le vrai, forcément. Vraiment pas facile à vivre, ce gosse ! Roméo observait dans un coin mais paraissait plus occupé à désespéré du cas de son maître aux côtés de Cheese… Zéro soutien, quoi !


_________________
J'suis BG grâce à @Connor, merci ♥️
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 54
Age : 18
Multi-comptes : Ryan Wilson
Lun 11 Sep - 12:20

C'était bien beau de vouloir congédier le brun en lui reprochant presque un comportement qui n'était pas d'une nouveauté. Il avait toujours été comme ca, ne se souciant que peu de quelques bonnes manières, pénétrant dans sa chambre sans y être invité avec une logique qui lui était propre. Cependant, si c'était pour culpabiliser dès qu'elle voyait son visage plus inquiet qu'à l'ordinaire, cela valait-il seulement la peine ? Si le Callaghan était borné, elle pouvait l'être tout autant quand l'envie lui prenait, mais pas ce soir. Autant avait-elle pu le regarder déterminée, autant en voyant qu'il ne savait que dire, cherchant ses mots en se mordant la lèvre de façon tellement craquante ... elle ne se sentait plus d'humeur à lui tenir tête, elle ne voulait pas qu'il soit comme ca et pourtant, plutôt que de faire qu'il ne boude plus comme elle le voulait ...

« Pourquoi t'inquiéter ? Ce ... Ce n'est pas comme si j'étais dehors au beau milieu de la nuit. »

Voila ce qu'elle attendait de lui, et même si ca partait d'un bon sentiment, la belle n'avait pu que contourner le sujet en étant aussi idiote que lui en ce moment. Il était bien tard pour s'en rendre compte maintenant même si sa voix avait décidé de la trahir car plus l'orage se rapprochait, plus la demoiselle se crispait, se faisant violence pour ne pas se fondre sous les draps. Au fond, elle ne voulait pas paraître faible et pathétique ... jamais ! Elle n'avait pas agit comme tel lorsque ses parents avaient décidés de la laisser en second plan, ni même lorsque cet abruti ici présent l'avait quittée pour d'autres, c'était Hanna.

« Je ... Fais comme tu ve- »

La Wheeler n'avait pas finit sa phrase qu'un éclair venait d'éclairer la pièce dans un grondement caractéristique. Elle se montrait forte, le regardant de dos, toujours à bouder pour une histoire qui n'avait pas lieu d'être au fond. Mais elle finit par craquer. Dans le coin de ses yeux vint se loger quelques larmes tandis que sa main attrapait un pan de son t-shirt pour réduire ses tremblements. Même si elle disait vouloir qu'il parte, qu'elle essayait de s'en convaincre pour préférer rester seule au fond, elle voudrait tellement qu'il la prenne dans ses bras, comme avant ... C'était beau de se mentir à soi-même.

Puis, un sanglot qu'elle ne contrôla pas finit par s'échapper sans qu'elle ne puisse rien y faire. Si elle avait pu faire attention jusque là et ne pas lui montrer le mal qu'elle se donnait pour se contenir, maintenant, tout était tombé à l'eau. Mais pourquoi fallait-il qu'il soit là bon sang ! Pourquoi malgré tout veillait-il sur elle comme avant ne se rendant pas compte de la dangereuse proximité qu'il amenait ...
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 125
Age : 19
Multi-comptes : Benjamin C. Perrault & Aethelwulf G. Churchill
Olympics
Lun 11 Sep - 14:29
Faith avait une cargaison entière de défauts, ça, tout le monde tombait d’accord dessus. Même qu’à lui tout seul, il pourrait faire pâlir certains des sept péchés capitaux tant il accumulait, ce gars-là. Est-ce seulement légal d’en avoir autant, d’ailleurs ? Grande question existentielle à laquelle il ne valait mieux pas chercher de réponse car ce serait se prendre la tête pour pas grand-chose, au final. Seulement, il avait beau être chiant, jaloux, caractériel et bien d’autres choses encore, Faith restait aussi quelqu’un sur qui l’on pouvait compter dès lors que l’on faisait partie de sa vie de manière conséquente et avérée. C’était là le cas d’Hanna, d‘ailleurs, mais ça, le Callaghan ne l’avouerait jamais de lui-même sans y être contraint par la torture – ou un gros câlin ! Déjà qu’il ne se l’avouait déjà pas à lui –même mais alors aux autres – et principalement la concernée, au passage, ja-mais !

Ceci étant dit, il capta qu’il avait peut-être été un tantinet trop loin lorsqu’un éclair s’écrasa entre deux nuages imposants pile en face de la fenêtre de la Wheeler, laquelle se trouvait dans la pièce, aussi. Et si ça ne faisait ni chaud ni froid à Faith, son cerveau chauffa alors suffisamment pour comprendre qu’il lui fallait faire quelque chose de manière urgente et immédiate, si possible. D’un geste vif, il se retourna et posa ses mains sur les épaules de sa camarade, un air soucieux sur le visage.

« Woeh, Hanna… »

Toute sensation ou sentiments de colère s’était envolé, il n’y avait plus que de l’inquiétude maintenant. Faisant fonctionner ses méninges, le canadien se mit alors en quête d’un objet qu’il savait en mesure de se rendre utile, le mp3 de la jeune fille. Il ne lui fallut guère longtemps pour le dénicher, placer les écouteurs dans les oreilles d’Hanna pour ensuite la prendre dans ses bras, toujours debout. Oui, parfois il lui arrivait de faire les choses « bien » comme il faut, à Faith.

« J’suis là…. T’as rien à craindre. »

Même si bon, contre un éclair il aurait peu de chance à lui tout seul mais ça… la brunette n’était pas obligée de le savoir.

_________________
J'suis BG grâce à @Connor, merci ♥️
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 54
Age : 18
Multi-comptes : Ryan Wilson
Lun 11 Sep - 19:07

Que croyait-elle vraiment en essayant vainement de faire partir le Callaghan ? C'était une bien piètre façon en plus de ca, pourquoi n'y avait-elle pas mis plus de coeur ? Elle n'en était pas capable, pas en ce moment, surtout pas en ce moment même et pourtant elle avait essayé. Le problème, ce n'était pas tant la force qu'elle avait pu y mettre, c'était la personne à laquelle elle s'adressait. Comment avait-elle pu croire un seul instant qu'il était si idiot que pour ne pas comprendre qu'elle voulait le virer à cause de l'orage ou pourquoi n'avait-elle pas prédit au contraire qu'il l'était à ce point pour rester et s'occuper d'elle comme avant ?

Dans l'état où elle était à présent, elle ne pouvait plus réfléchir correctement, encore moins lorsque le brun se retourna précipitamment pour venir poser ses mains sur ses épaules. Il était inquiet, cela s'entendait au son de sa voix mais à présent, elle était bien incapable de faire quoi que ce soit pour se montrer aussi forte qu'à son habitude. Alors, ne voulant pas affronter son regard, la Wheeler baissa la tête en fermant les yeux. Elle pouvait se calmer, elle allait y arriver après tout, tout n'était qu'une question de volonté n'est-ce pas ? C'était tellement utopique. Puis Faith s'éloigna, peut-être avait-il décidé de la laisser y arriver ?

« Qu -Qu'est-ce que tu fais ... »

Non, la vérité était qu'il n'était pas comme ca pourtant, il arriva à l'étonner lorsqu'il revint pour la prendre dans ses bras. Elle qui était tétanisée, elle commença lentement à reprendre une respiration plus calme lorsqu'en plus du contact, elle entendu la musique pénétrant ses oreilles. Elle avait ses écouteurs et n'y avait pas même fait attention mais ca, ce n'était pas le plus important. Il était là et comme seule réponse à ses paroles, Hanna ne put qu’attraper un pan du short du canadien, lâchant alors prise sur son propre t-shirt.

Elle resta ainsi plusieurs minutes, sa tête posée sur son épaule à essayer de se calmer comme elle le devait. Quelle idée elle avait eu d'avoir peur de l'orage franchement, ce n'était pas comme les serpents qu'elle pouvait éviter autant que possible. Elle n'aimait pas ca en revanche, la présence du jeune homme était une tout autre histoire ... Alors, ne voulant pas avouer plus de chose qu'elle ne le devrait jamais, la Wheeler arriva à ajouter un simple mot.

« Merci. »

La nuit n'était pas terminée.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 125
Age : 19
Multi-comptes : Benjamin C. Perrault & Aethelwulf G. Churchill
Olympics
Lun 11 Sep - 23:32
Faith était un abruti ; ça, tout le monde s’accordait à le dire ou, au moins, à le penser. C’était une chose entendue. Malgré sa haute intelligence, il semblait parfois ne pas avoir la lumière à tous les étages. A lui tout seul, il vérifiait l’expression disant que l’intelligence et l’instruction sont deux variantes clairement différentes, quoi que l’on puisse en penser, point final. Il n’était pas méchant, juste… décalé quant à ses réactions, parfois. Elles ne reflétaient pas toujours ce qu’il pensait et inversement, bien malheureusement. Etait-ce de sa faute ? Oui ? Non ? A ce niveau-ci, les avis divergent, mais il y a une chose que l’on peut soupçonner, c’est que s’il avait eu un repère maternelle fixe auquel se fixer depuis tout petit, alors peut-être aurait-il été bien plus aimable et abordable dans son tempérament – parce que là, bon, un requin bulldog était majoritairement plus affable que lui, c’est dire.

En attendant, il se sentait bête d’avoir agi comme un abruti vis-à-vis d’Hanna. Elle n’avait rien fait pour mériter ça. Il s’en rendait compte… trop tard, comme d’habitude. Et là, de la sentir se tenir à son short, ça le rendait un peu malade, tout de même. Il ne pensait même plus à William où aux autres types qui ont l’air de tourner autour de la jeune Wheeler, non non ; il n’y avait plus que ce putain d’orage qui empêchait la petite fée d’être tranquille et e profiter d’un repos bien mérité après coup. S’il avait pu, le Callaghan serait allé casser la gueule du cumulonimbus responsable de ça – vous voyez ? C’est dire s’il est logique, le pauvre garçon.

« …..Viens, on va s’allonger. »

Tout ce qu’il se savait être en mesure de faire pour le moment, c’était garder la brunette contre lui, le temps que le mauvais temps décide de s’en aller – sur ce coup-là, il ne remerciait pas l’Angleterre pour son climat plus que pourri.

« Hum… »

Pour éviter qu’elle n’enlève les écouteurs, il lui faisait des signes pour essayer de lui faire comprendre que, au moins, allongés sur le lit, ce serait plus simple et moins stressant pour elle…. En théorie.

_________________
J'suis BG grâce à @Connor, merci ♥️
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 54
Age : 18
Multi-comptes : Ryan Wilson
Mar 12 Sep - 21:02

Il n'y avait pas à dire, Faith était son chevalier servant quand il y donnait du sien, comme c'était le cas ce soir. Il pouvait être soudain la plus adorable personne qu'elle connaisse, tout comme il pouvait agir en véritable abruti ! Quelque part, cette situation l'épuisait un peu, passer d'un extrême à l'autre constamment n'était pas ce qu'elle pouvait apprécier le plus. Pourquoi les choses ne pouvaient-elles pas être plus simple entre eux, surtout quand il agissait de la sorte ? Pourquoi arrivait-il encore à lui seul, à faire tomber les barrières qu'elle prenait la peine d'installer ... Et en attendant, cette nuit, elle s'agrippait à lui comme à une bouée de sauvetage à cause de cet orage et quoiqu'elle puisse en dire, elle n'était pas prête à le laisser s'en aller et rester seule dans ces conditions, lui non plus sans doute. Sérieusement, elle ne comprendrait jamais pourquoi ses ex avaient autant d'animosité envers lui.

Il lui sembla entendre le canadien parler par delà la musique, avait-elle rêvé ? Dans tous les cas, la Wheeler se redressa pour en avoir la confirmation, elle fut forcée de constater qu'elle avait dit autre chose. Elle n'avait pas vraiment compris alors, elle ne put que le regarder, dubitative et lorsqu'elle amena l'une des ses mains sur les écouteurs pour y pallier, elle s'arrêta. Le brun ne voulait pas qu'elle fasse ca ou du moins, c'est ce qu'elle comprenait de ses gestes qui s'étaient un peu emballés avant de lui indiquer le lit. Elle ne comprit pas où il voulait en venir mais cette fois, elle ne se posa pas plus de question. C'était Faith, et il ne ferait rien de stupide en cet instant, elle le croyait ! C'est alors qu'elle se mit à rougir lentement lorsqu'elle se rendit compte de ce qu'elle tenait entre ses doigts ... Elle venait à l'instant de se rendre compte que le jeune homme était torse nu et que de fait, elle ne pouvait s'accrocher qu'à une seule chose. Mon dieu, comme elle se sentait idiote et terriblement confuse en cet instant ! Mais rester là, face à lui n'allait pas l'aider à faire semblant de rien alors, doucement, elle se dirigea vers son matelas où elle finit par s'asseoir en s'appuyant sur l'une de ses mains. Elle n'aurait pas du.

Sa rencontre avec William avait laissé une trace qu'elle aurait voulu passagère et qui bien malheureusement, venait de la rappeler à l'ordre. S'appuyer sur son poignet avait été une mauvaise idée car à présent, en plus de ces éclairs qui traversait la pièce, elle devait ressentir la douleur dans une nouvelle montée de larmes.

« Aie ! »

Tentant de masser son membre comme elle le pouvait, Hanna essaya alors de se coucher, difficilement cependant. Il fallait que cet orage finisse pour qu'elle ne soit plus aussi faible que ca ...
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 125
Age : 19
Multi-comptes : Benjamin C. Perrault & Aethelwulf G. Churchill
Olympics
Mar 12 Sep - 22:22
Dire qu’il se sentait stupide et incapable de faire quoi que ce soit, c’aurait presque tenu de l’euphémisme. Faith ne paniquait jamais. C’était le genre de mec flegmatique et imperturbable, qui ne prenait pas peur au moindre problème et qui restait stoïque un long moment, jusqu’à atteindre des limites dont on n’aurait pas songé apercevoir l’existence un jour. C’était surement ce qui faisait, dans son tempérament, que l’on ne pouvait pas l’encadrer. Enfin, qu’on ne pouvait pas en plus de tous ses défauts déjà bien marqué. Le Callaghan cumulait les choses déplaisantes et surtout bien chiantes à supporter pour autrui. Et le pire dans l’histoire, c’est qu’il ne le faisait même pas exprès.

Oui, en clair, Monsieur irritait les quatre-vingt-dix pourcent de la population mondiale – au moins- et ce, sans même savoir pourquoi. Nice, comme perspective. Mais du coup, ça ne l’avançait pas beaucoup sur les choses à faire en ce moment un peu fatidique ; non pas pour lui mais bel et bien pour Hanna. L’orage, à lui, ça ne l’effrayait pas. Au contraire même, mater les éclairs qui descendent sur terre avec une bonne tasse de café en main, ça avait le mérite d’arriver à le détendre… plus ou moins.

Dans l’immédiat, il devait faire quelque chose pour la petite Wheeler – et aussi pour son palpitant qui s’affolait dangereusement sans qu’il n’y comprenne rien – et sa peur phobique du tonnerre qui continuait de gronder au dehors. Son idée première avait été de lui proposer, en langage des signes, d’aller se coucher un peu, avec de la musique dans les oreilles.

Seulement, alors qu’elle allait obtempérer, elle lâcha un « Aie » qui mis en alerte les sens de Faith, à la manière d’un loup ayant pisté du sang frais. C’est peut-être une image, mais elle collait bien au contexte qui, présentement, fit avoir des frissons au canadien.
D’un bond, il fut près d’Hanna et lui tenait la main, l’air un peu plus apeuré qu’il ne l’aurait souhaité, probablement.

« …Tu t’es fait une foulure, imbécile, il faut soigner ça ! »

Il avait complétement oublié qu’elle ne pouvait pas l’entendre, à cause des écouteurs. L’instant suivant, il était dans la salle de bain de la jeune fille, s’emparant d’un gant qu’il imbiba d’eau très chaude. Il essora sa trouvaille avant de la ramener vers Hanna et de poser le morceau de tissu mouillé sur sa blessure. A bien y regarder, d’un peu plus près, Faith n’était pas certain qu’il s’agisse d’une foulure. Mais il fallait au moins appliqué du chaud dessus pour le moment. Plus tard, pour aviser. C’était une option indisponible pour le moment.

_________________
J'suis BG grâce à @Connor, merci ♥️
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 54
Age : 18
Multi-comptes : Ryan Wilson
Mar 12 Sep - 23:07

Elle avait voulu écouter le brun et se rouler en boule sur le matelas mais elle avait oublié un détail, sa rencontre avec William plus tôt dans la soirée. La rencontre en soi n'était pas un problème, en revanche la chute qui était arrivée à ce moment elle, l'était et comme elle n'avait pas spécialement eu besoin d'utiliser sa main par la suite, elle avait tout bonnement oublié. La douleur ne pu simplement que le lui rappeler de manière fort peu plaisante et maintenant qu'elle y faisait attention, elle ne s'était pas contentée de souffrir en silence, non. Sans doute pour cette raison que le Callaghan avait bondi devant elle alors qu'elle essayait tant bien que mal de s'allonger. Et bien entendu, ill n'allait certainement pas laisser passer ca.

Autant elle devait insister pour le soigner lorsqu'il revenait d'une bagarre dont elle ne voulait pas connaître les termes, autant il ne perdait pas de temps dans le cas contraire. La preuve en étant, qu'à présent face à elle, il en vient à prendre sa main délicatement d'un air qu'elle lui connaissait mal. Il était inquiet c'était un fait mais elle ne pensait pas qu'il pourrait l'être autant dans ce genre de situation. Après tout, Hanna était bien du genre à faire attention à ce qu'elle faisait, elle était de bonne santé et n'avait de bleus qu'occasionnellement. A bien y réfléchir, elle ne se souvenait pas avoir été malade ou en position de faiblesse physique en sa présence, si l'on faisait abstraction des orages ...

Elle le regardait mi touchée, mi apeurée par la situation mais surtout, elle ne voyait plus que lui et sa main dans les siennes. Il était en pleine inspection et alors qu'elle était sur le point de poser sa seconde main par dessus les siennes pour le rassurer sur son état, elle se ravisa alors qu'il énonçait une conclusion qu'elle n'entendit pas. La seule chose qu'elle perçu fut le « imbécile » entre deux chansons avant qu'il ne se lève et parte en direction de la salle de bain. Dans l'incompréhension, elle le regarda s'éloigner en se massant le poignet.

« Imbécile ? »

Elle n'eut pas le temps d'attendre d'avantage que Faith revenait vers elle avec un gant humide qu'il lui apposa directement. Elle ne comprenait pas pourquoi mais il lui semblait énervé tout à coup, peut-être pour ce qu'elle avait compris entre deux lignes ou la façon dont il la regardait. Elle se sentait un peu mal à l'aise et démunie maintenant alors, elle osa lui poser la question pour en avoir le coeur net.

« T- Tu es fâché ? »

Se concentrant sur ses pieds, elle se laissa aller aux bons soins du brun. Elle ne savait pas même s'il l'avait vraiment entendue au fond mais là, elle voulait juste que tout cela finisse rapidement, surtout que depuis deux secondes, la musique n'était plus.

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 125
Age : 19
Multi-comptes : Benjamin C. Perrault & Aethelwulf G. Churchill
Olympics
Mer 13 Sep - 12:32
C’était une situation étrange que voici. Faith et Hanna, dans la chambre de cette dernière, en train de faire un remake d’un film de série B ou l’infirmier viendrait prendre soin de la malade à domicile et… bref. En soit, le Callaghan aurait très bien pu aller directement à l’infirmerie avec sa camarade – ou aller frapper à la porte de ce dernier vu qu’il savait où il créchait – et la laisser entrer de bonnes mains. Enfin, des paumes plus expertes que les siennes dans ce domaine-là, en tout cas. Car autant le canadien était très doué pour détruire et se blesser, autant pour se soigner, il ne connaissait pas grand-chose. Bon, il avait bien deux-trois compétences par ci par là qui se battaient en duels mais ce n’était rien de mirobolant ni quoi que ce soit de particulièrement probant non plus. Il y avait mieux, en somme.

Et soudainement, le calme au cœur de la tempête d’inquiétude qui le rongeait en parcourant ses veines de la sorte. Ou plutôt, l’accalmie incompréhensible. Etait-elle vraiment sérieuse ? Il releva son regard acier vers elle et ôta l’un de ses écouteurs afin qu’elle l’entende d’un côté mais ne cesse de se concentrer sur la musique – l’orage n’étant pas encore totalement passé.

« Si je suis fâché ?! Tu te fiches de moi ?! »

Il s’était alors relevé, laissant le gant sur la ’blessure’ d’Hanna tandis qu’il la toisait de toute sa hauteur regagnée, maintenant. Il se pinça l’arête du nez un instant, secouant la tête par la même occasion. Vraiment, cette fille l’étonnait de plus en plus chaque jour.

« Bien sûr que non je ne suis pas fâché ! Je ne pourrais jamais me mettre en colère contre toi enfin… »

Il ne la regardait plus, alors. Son regard était perché sur le plafond, comme si ce dernier pouvait le tirer de la situation dans laquelle il venait de se mettre tout seul, comme un grand. Que c’était une plaie, ces sentiments incompréhensibles.

_________________
J'suis BG grâce à @Connor, merci ♥️
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 54
Age : 18
Multi-comptes : Ryan Wilson
Mer 13 Sep - 20:10

En général, les gens retiraient bien plus de qualité à Faith que ce qu'il était nécessaire, surtout de l'esprit de la Wheeler. Elle lui connaissait bien des défauts, oui, qu'elle contrait d'un naturel étrange par tous les bons côtés qu'elle pouvait lui trouver. Pourtant, avec tout ca, elle ne se serait pas attendue à ce que le jeune homme devienne à ce point prévenant à son égard. Ca ne lui correspondait pas vraiment en réalité et si elle s'était imaginée la scène, elle l'aurait vite balayée d'un revers de la main mais pour l'heure, elle se sentait juste heureuse. Heureuse et frustrée de ne pas connaître l'énervement de son ami car, si elle pouvait être sensible en temps normal, ce climat ne l'aidait en rien.

C'est dans cette certaine incompréhension, la main dans la sienne, qu'Hanna attendait le verdict. S'il l'avait entendue finalement ? Ô que oui ! La preuve étant qu'il releva sa tête dans sa direction pour plonger son regard dans le sien avant de retirer l'un de ses écouteurs et de presque lui crier dessus. Elle le regardait à présent, la gorge nouée, alors qu'il s'était redressé de toute sa hauteur pour lui faire face. Il n'était pas fâché, mais alors, quoi ? Elle était à présent soulagée, mais ce sentiment fut bien vite surpassé par un autre, l'angoisse. Quand bien même, il avait pris soin de lui laisser un écouteur, à présent que sa batterie venait de la lâcher, elle ne pouvait plus que se concentrer sur ses paroles comme à une bouée de sauvetage.

Alors, elle se concentra sur lui encore d'avantage, les larmes aux yeux non pas pour ses paroles, mais bien pour l'orage qui continuait à gronder. Pourquoi n'avait-elle pas rechargé son appareil comme elle le faisait habituellement ? Qu'est-ce qui aujourd'hui ne tournait pas rond pour qu'elle finisse en larmes, le poignet douloureux, un soir d'orage avec Faith ? Pourquoi devait-il être si prévenant aussi et prendre soudain ce ton si calme pour la rassurer tout en regardant ailleurs. Au fond, la seule chose qui l'embêtait réellement ce soir, c'était de se montrer si vulnérable face à lui et de ne plus pouvoir s'empêcher de poser les yeux sur lui. Tout ceci n'était pas bon, et elle le savait mais pour ce soir, il était juste trop tard pour qu'elle ne change quoi que ce soit.

Toujours les larmes aux yeux, la demoiselle devait toutefois faire quelque chose. Le faire sortir, pleurer, le remercier ? Non, rien de tout ca. Elle acquiesça presque silencieusement aux paroles du brun avant d'enlever le second écouteur, qui à présent, ne servait plus à rien.

« La batterie est déchargée. »

Elle commençait à triturer nerveusement les fils entre ses doigts pour se tenir occupée sur quelque chose, plutôt que sur lui puis finalement elle baissa la tête alors qu'elle s'aprettait à faire une chose dont elle aurait été incapable en temps normal.

« T-Tu ne veux pas me prendre dans tes bras ? ... »

Prétexte pour l'absence de musique ou une réelle envie, elle ne le dirait pas. Une chose était sûre, elle ne souhaitait pas qu'il parte mais le plus important, elle ne s'avouerait pas la vérité, surtout pas maintenant.

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 125
Age : 19
Multi-comptes : Benjamin C. Perrault & Aethelwulf G. Churchill
Olympics
Dim 17 Sep - 23:35
Faith était certain qu’il avait réussi à dompter ce qu’il ressentait jusque-là et qu’il ne parvenait pas à expliquer. Pourtant, il du bien se faire une raison, dès que la vision d’Hanna s’imposait dans sa tête, s’en était fini de sa logique, de son raisonnement un tant soit peu construit et solide. La précieuse avait sur lui cet effet tout particulier, celui de tout balayé dans son esprit d’un simple claquement de doigts si elle le souhaitait… enfin, même quand elle ne semblait pas le vouloir, elle y parvenait aussi. Cette demoiselle était réellement étonnante. Une étoile dans l’obscurité pour le Callaghan quand bien même il ne parvenait pas à se fixer sur ce que ses étincelles lui faisaient ressentir.
En réalité, Faith était tout simplement aveugle, voilà tout.

Pourtant, il ne pouvait ignorer les ressentis que lui renvoyait son corps tout entier. Aussi, lorsque la jeune femme lui demanda de la prendre dans ses bras, sur le moment, il eut un magistral bug intersidéral dans la caboche. Mais genre vraiment. C’en était venu à un point où il ne trouvait plus les mots appropriés pour lui répondre.

« Hein ? Que ?! Heiiin ?! »

Quiconque aurait vu Faith dans cet état-ci n’aurait très certainement pas pu admettre que l’on parlait bel et bien ici du même individu que celui qui part au quart de tour lorsqu’il s’agit d’une baston ou d’une contrariété quelconque. Cette facette ci, il ne la montrait quasiment jamais. A croire, d’ailleurs, qu’Hanna était la seule à pouvoir se vanter de le surprendre dans de telles dispositions.

Il déglutit avec difficulté, se fustigeant lui-même mentalement. Après tout, il avait déjà pris la Wheeler dans ses bras auparavant, ce n’était pas une première. De quoi diable avait-il peut, à la fin ? Il s’énervait lui-même à trembler de la sorte, comme un gosse devant sa pire frayeur.

Doucement, il vint prendre place aux côtés de la petite jeune femme et l’entoura avec précaution de ses deux bras, la ramenant ainsi contre lui, sans la brusquer pour autant. Son cœur battait toujours la chamade mais il avait cessé d’essayer de comprendre le pourquoi du comment de tout ça, ce beau bordel.

« T-Tu te sens mieux comme ça ? »

Parce que oui, il continuait de s’inquiétait pour elle, malgré tout.

_________________
J'suis BG grâce à @Connor, merci ♥️
Revenir en haut Aller en bas
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le Palais de Blenheim :: Around the world... and even more! :: Another life, another shape! :: Flashbacks & flashforwards-