:: Around the world... and even more! :: Another life, another shape! :: Flashbacks & flashforwards Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Right in your head -- CONNOR {FUTUR}

avatar
Messages : 147
Age : 19
Multi-comptes : Benjamin C. Perrault & Aethelwulf G. Churchill
Olympics
Mer 13 Sep - 15:15
Bon, résumons. Il est tard, le couvre-feu est bientôt passé et je ne trouve plus mon chien. Abruti de Roméo. Je l’adore, là n’est pas la question, mais il a le don de me gaver puissance dix mille – au moins – lorsqu’il se carapate pour une obscure raison sans rien annoncer en prime. Là, en l’occurrence, c’est en voyant la porte de ma chambre ouverte – alors que je n’y étais pas – que j’ai commencé à comprendre que quelque chose n’allait pas. Dans le genre vraiment pas du tout.

Eh merde. Il sait ouvrir la porte, lui maintenant ? Il ne manquait plus que ça, tiens. Bon, déjà j’ai dû vérifier que le clébard n’était pas juste planqué quelque part dans la pièce. En dessous de mon lit, par exemple. Il adore faire ça et je me doute que de ne plus avoir trois lits sous lesquels se planquer mais un seul est assez perturbant pour lui. Je dois reconnaître qu’il va falloir que je m’habitue encore un peu à dormir tout seul dans une pièce sans avoir les présences de Branko et Tim à proximité. Mais bon, j’ai fait un choix et je m’y tiens. C’est mieux comme ça.

C’est en passant devant ma fenêtre que j’ai vu mon idiot de chien foncer vers la forêt. Okay. Très bien. Donc. De un, il est à l’extérieur. De deux il flotte comme pas permis. De trois… Bon bah je n’ai pas trop le choix, il va falloir que je file me détremper pour le récupérer. Il a dû chasser un écureuil, ou un truc similaire. Bref.

C’était même encore pire que ce à quoi je m’attendais dehors. La flotte tombait en rideaux et c’était une galère pour marcher droit. Mais par je ne sais quel miracle, j’ai réussi à rejoindre l’espèce de micro-forêt de l’enceinte du palais. Bon, maintenant, trouver Roméo.

Je l’appelle. Une fois, deux fois, trois fois. Bordel mais il est où ? Avant le bol que j’ai il va s’être planqué quelque part parce qu’il va avoir eu peur de son ombre ce crétin d’animal.

« ROMEO ! »

_________________
J'suis BG grâce à @Connor, merci ♥️
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 166
Age : 21
Multi-comptes : Chin-Hae Ahn.

Feuille de personnage
Orientation : eh. eh. eh. quoi?
Situation: Célibataire
Groupe: Lord & Lady.
Lord & Lady
Voir le profil de l'utilisateur




Connor de Péval
Lord & Lady
Mer 20 Sep - 15:12
Pluie. Orage. A croire qu’on ne pouvait pas faire plus cliché ; Connor ne pouvait pas s’en plaindre. Même s’il n’appréciait pas forcément le contact d’un vêtement trempé contre son corps, il pouvait agir tel un mainstream et apprécier le bruit de la pluie contre les feuilles et l’odeur caractéristique de la terre mouillé. Peut-être une des raisons qui l’a poussé à jouer les rebelles en ne faisant pas attention au couvre-feu, chose qu’il aurait normalement évité en sachant que des vilaines personnes pourraient le voir faire. Argh. Il devait donc jouer les ninjas.
Arpentant les couloirs, à moitié paranoïaque, à moitié ennuyé, disons qu’entendre un chien aboyer ne l’avait pas aidé à se calmer. Il se redressa, dirigea son regard vers une porte. La porte. Le chien. Et soupira en espérant que personne ne l’avait entendu. Cherchant à calmer les aboiements répétés et parfaitement conscient de quel bête se cachait derrière le bout de bois, il se contenta de l’ouvrir avant de voir un Husky le renverser en arrière. Oh dear. Il n’aimait vraiment pas les bestioles. Pourquoi Faith a décidé de prendre une chambre en solo déjà. Il devra trouver une solution pour remédier à ce problème.

Pestant contre oh son beau Romeo, il se redressa en le voyant s’agiter de partout. Voyons le bon côté des choses ; Il n’aboyait plus. Donc moins de chances de le voir alarmer les gens jusqu’à l’autre bout de la planète. Il hésita quelques instants ; devait-il renfermer la porte sur le dit doggie ou juste le laisser faire... ? Ce n’est pas comme s’il savait forcément comment s’occuper d’eux ; savoir les disséquer suffit amplement.
» Sh-t.
Finalement, il décida de ne pas s’en soucier davantage et préféra continuer ce qu’il était sensé faire.
A la seule différence que ... le dit chien semblait beaucoup trop enclin à gâcher ses plans.
S’il n’aboyait pas, c’est déjà ça. Il n’aura qu’à le voir comme une ombre.

Mettant finalement sa capuche sur la tête, il quitta l’établissement. Le regard de Connor était attiré quelques fois par l’autre qui semblait si joie de sortir. Même avec la pluie. Même avec le froid. Est-ce que des chiens, ça tombe malade ? Oh. Sans doute. Roulant des yeux, exaspéré, il ne fit pas plus attention à la bête, s’aventurant juste davantage dans la forêt. Si quelqu’un devait se soucier des sorts des animaux ... ça ne sera sans aucun doute pas lui. Au final, le trajet vers le semblant de lac qui trônait au milieu de la pseudo-forêt ne dura pas plus longtemps. A voir la situation, on aurait pu croire qu’il venait jeter un corps dans la flotte ... aha. Il n’aimait pas assez dexter pour se la jouer à sa façon.

» Hey dog. Tu devrais vraiment retourner à l’autre, il va commencer à pleurer sinon.

Après, il est vrai qu’avoir des photos exclusifs d’un Faith en larmes aurait pu être une idée envisageable. Une très bonne idée même pour se faire un peu d’argent de poche. Pas assez du génie pour oser faire du mal à la bête. Car on a toujours besoin d’une raison valable pour faire du mal à quelque chose.

» ROMEO !
Quel timing. Le cri soudain le fit sursauter. Le faux-blond se tourna vers l’entrée de la forêt avant de retenir un petit rire. Il devrait vraiment partir. Voyant le chien s’agiter, il était presque prêt à le porter et le jeter vers les bras de sa juliette. Mais il n’aimait pas les chiens. Et il n’aimait pas le bruit. Et il n’aimait pas jouer les gentils.
Honnêtement, sa jambe a glissé.
Et le sol était mouillé.
Et le chien sautillait de partout.
Et il n’aimait juste pas qu’on aboyait.

Un petit splash retentit. Peut-être un gémissement aussi. Il jeta un petit regard en arrière, grimaça et se décala. Ce n’était pas assez profond pour qu’il en meure, pas assez loin pour qu’il ne sache pas comment revenir. Il préféra juste s’éloigner, assez pour ne pas être vu par lui, par eux, par ces regards qui le suivaient partout.
Sorry doggy, just a joke. A really bad joke.

_________________
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 147
Age : 19
Multi-comptes : Benjamin C. Perrault & Aethelwulf G. Churchill
Olympics
Dim 1 Oct - 20:02
Je ne suis pas bien sûr de ce qu’il s’est passé, en fait, parce que la pluie, en plus de me boucher bien la vue, trompe un peu mes sens. J’ai bien entendu un gémissement ? Je ne sais pas, je doute un peu. Mais bon, on va éviter de traîner ici, les douches naturelles comme dans les pubs de savon en gel, ça ne me plaît pas des masses. Je préfère les douches chaudes. Ou les douches accompagnées. Bref. Là je suis tout seul, je cherche mon chien, il fait froid, je suis trempé et---

« AH PUTAIN ! »

Est-ce que je viens de me ramasser la gueule par terre sur un amas de feuilles dégoulinantes qui n’ont rien trouvé de mieux à foutre que de se glisser sous ma semelle ? Exactement. Bravo, le génie à l’état pur. Je me redresse quand même après quelques instants passé à comprendre ce qu’il m’était arrivé. Resté sur le sol poisseux et boueux, très peu pour moi, merci bien. Je sens que je vais maudire Roméo sur cinq générations une fois que je l’aurais retrouvé, celui-là. Et puis d’abord, qu’est-ce qu’il a été cherché ici, ce crétin ?!

Je finis par arriver près d’une petite étendue d’eau cernée et parfois tranchée de petites roches – que je devine plus glissantes encore que les feuilles précédentes, je ne suis pas complétement crétin non plus. Mais en l’occurrence, c’est là que j’aperçois mon crétin de chien.

« PUTAIN ! Roméo mais t’en rates pas une décidément, allé, viens là ! »

J’essaie de m’agenouiller comme je peux et tend ma main vers lui pour lui faire comprendre de venir vers moi. Miracle, il semble avoir branché ses deux neurones ; une première depuis le début de la soirée. Bon, c’est sûr qu’au point où j’en suis j’aurai peut-être pu aller le chercher à la nage, mais je suis déjà suffisamment remonté pour ne pas en rajouter. Les bains de minuit dans ce contexte-là, pas terrible du tout en fait.

Il arrive presque à mon niveau lorsqu’une sensation assez désagréable me parcourt. Je tourne la tête de manière un peu aléatoire.

« Y’a quelqu’un ici ? »

Je n’ai vu personne en arrivant mais bon, en même temps j’étais tellement concentré sur le fait de retrouver mon chien que j’aurai très bien pu passer outre sans le vouloir. Et puis ce n’est pas comme si cela ne m’était jamais arrivé.


_________________
J'suis BG grâce à @Connor, merci ♥️
Revenir en haut Aller en bas





Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le Palais de Blenheim :: Around the world... and even more! :: Another life, another shape! :: Flashbacks & flashforwards-